Du 29 juillet au 3 août 2018, les jeunes naturalistes sont partis en camp d’été à la Colonie des Grèves de Contrecœur, un site enchanteur aux abords du fleuve Saint-Laurent, accueillant les jeunes de tout horizon depuis plus de 100 ans.   

Un retour aux sources

Pendant cinq jours loin du tumulte de la ville de Montréal, en plein cœur du Parc régional des Grèves, nos 16 jeunes (et moins jeunes!) naturalistes, accompagnés de trois animateurs chevronnés, ont eu l’occasion de « se reconnecter », ne serait-ce que pour un temps, avec la nature qui les entoure.

Des activités éducatives et amusantes!

Chaque matin, après un réveil difficile pour certains et un déjeuner des plus copieux, les enfants se préparent pour les activités de la journée. D’ailleurs, les moniteurs de la Colonie des Grèves les attendent de pied ferme devant la grande bâtisse. Au programme : ateliers scientifiques, canot ou rabaska sur le fleuve, hébertisme, tir à l’arc, randonnée en forêt, rallye GPS, piscine et bien d’autres encore.

Une foule d’activités qui ne laissent guère le temps à la détente! Un petit créneau de libre dans la journée et nos animateurs en profitent pour faire partager leurs connaissances naturalistes. C’est avec enthousiasme que les enfants ont pu capturer des insectes et autres petites bêtes sous l’œil attentif de notre animatrice. Il ne s’agit pas de leur faire mal ou de les enfermer par plaisir, non! Nous voulons juste les observer, et pourquoi pas, apprendre à les reconnaître à l’aide de notre guide d’identification. Et avant de rentrer, on n’oublie surtout pas de leur rendre leur liberté!

Quelle chance, nos jeunes naturalistes ont même pu visiter la mini-ferme sous le regard bienveillant d’un moniteur spécialisé. Chut!… il ne faudrait pas effrayer les animaux! Seules les poules sont autorisées à faire du bruit. Entre les piaillements provenant du poulailler, les enfants s’émerveillent en flattant un lapin tout doux pendant que d’autres brossent nos petits poneys!

Demain, André, le gardien du Parc régional des Grèves, nous révélera tous les secrets de la forêt, des arbres et des créatures qui y vivent, au cours d’une randonnée à la fois magique, captivante et même un peu gourmande! Hé oui! nous pourrons aussi déguster quelques plantes et baies comestibles des sous-bois! Miam!

Des souvenirs plein la tête…

Mais c’est déjà la fin de la journée. Après le repas, les jeunes s’installent autour du feu et font brûler des guimauves au doux son de la guitare. C’est sûr, ils repartiront avec des souvenirs plein la tête et l’impatience, peut-être, de retrouver leurs nouveaux amis au prochain camp d’été des Jeunes Naturalistes !