Nos pionniers et grands bâtisseurs…

Ces personnes sont moins connues mais leur implication en sciences naturelles et auprès de milliers de jeunes au Québec a permis de faire des CJN ce qu’ils sont devenus.
Découvrez ces personnes qui ont été nos piliers et certaines qui le sont encore aujourd’hui :

DOLLARD SENÉCAL
Prêtre, naturaliste et professeur

Né en 1912 à Montréal et décédé en 2002, il est prêtre, professeur de sciences naturelles, professeur de latin et naturaliste canadien.
Il a fondé le Club provincial des Jeunes Naturalistes ainsi qu’une organisation destinée aux adultes, “Les Amis de la Nature”. S’adressant entre autres aux membres de ces deux groupes, il rédige sous divers pseudonymes (Vieux Jean, Bernard L’Ermite, Jean le Découvreur et Dan Laloupe) la revue « Le Naturaliste », de 1970 à 1976.

ADRIEN RIVARD
Fondateur des CJN et son 1er directeur

Né à Sainte-Geneviève de Pierrefonds (29 août 1890 — 12 décembre 1969) le Frère Adrien Rivard sera un botaniste, naturaliste, ornithologue, philatéliste, documentariste et un professeur.

Né à Sainte-Geneviève de Pierrefonds (29 août 1890 – 12 décembre 1969), le Frère Adrien Rivard sera botaniste, documentariste, naturaliste, ornithologue, philatéliste et professeur. En 1925, il fonde un club Audubon junior (club scientifique) duquel il s’inspirera pour créer, en 1931, les Cercles des Jeunes Naturalistes. En plus, de diriger les CJN, le Frère Adrien participait à un grand nombre d’activités. Il s’intéressait, entre autres, à l’architecture paysagiste, à l’organisation d’expositions, aux voyages d’exploration et à la photographie.

MARCELLE GAUVREAU,
Naturaliste et enseignante

(Rimouski, 28 février 1907-1968)
Collaboratrice inlassable de tous les travaux du frère Marie-Victorin.
L’amitié et le soutien inconditionnel du frère Marie-Victorin influencent sa carrière et ses publications.
Madame Gauvreau laisse un nombre impressionnant de publications. Sa participation à des associations scientifiques et pédagogiques témoigne d’un militantisme acharné dans la diffusion et la vulgarisation des connaissances scientifiques au Canada et ailleurs. (Informations tirées du site florelaurentienne.com)

OVILA FOURNIER
Naturaliste et prêtre

Ovila Fournier (Saint-Éphrem-d’Upton, 27 août 1899 -1974) est un naturaliste et un prêtre québécois. Il est l’oncle du prolifique auteur Guy Fournier.

Son implication au sein des CJN a débuté en 1932. À cette époque, il a fondé un cercle de jeunes naturalistes au Séminaire de Saint-Hyacinthe et un autre au Couvent de Maplewood, à Waterloo. Avec les membres du premier, il organise un jardin botanique sur le terrain du Séminaire de Saint-Hyacinthe. Ses travaux lui ont valu d’être nommé, en 1947, directeur des Cercles des Jeunes Naturalistes. Il a grandement contribué à l’élaboration et à la publication de la revue Sciences et Aventures (organe officiel des CJN, à l’époque).

SOEUR MARIE JEAN-EUDES
Religieuse et botaniste

Sœur Marie Jean-Eudes, née Eugénie Tellier (Saint-Damien, 1897-1978) est une religieuse des sœurs de Sainte-Anne et une botaniste canadienne. Elle œuvra à la vulgarisation scientifique et elle a publié plusieurs articles en biologie, en géologie et en botanique. Elle est considérée comme une pionnière de l’étude des sciences naturelles au Québec.

Photo C.A. Barbier, Lachine, 1956, retrouvée dans les notes de cours du frère Marie-Victorin, archives F.É.C. Information trouvée sur le site  florelaurentienne.com

Joindre les Cercles des Jeunes Naturalistes, c’est aussi participer à notre histoire…

JOIGNEZ LES CJN !